. Beautiful . Dirty . Rich .

Présentation de la maison.

Avant-gardiste, futuriste, anticonformiste, extravagant... Le style de la maison Alexander McQueen fait figure d'OVNI dans le paysage de la mode tant ses créations sont originales. Glamour et sensuelles, ses surprenantes lignes sont à chaque saison saluées par la critique.

 

Nous sommes en 1992, au cœur de l’université d’Art de Londres. La première collection « Jack The Ripper » signée Alexander McQueen est présentée alors même que son styliste est encore étudiant. Elle ravit les journalistes et en particulier la styliste Isabella Blow, qui en achète la totalité.

 

Les coupes McQueen, inspirées par l’esprit Thierry Mugler et Christian Dior, se distinguent par leurs angles sévères, leurs coupes à la fois brutales et extravagantes.

 

Une avalanche de prix

 

En 1996, la griffe Alexander McQueen gagne sa renommée grâce au prix de British designer of the Year, le premier d’une série de quatre (1997, 2001 puis 2003). En moins de 10 ans, la marque Alexander McQueen se fait une place aux côtés des grands noms de la mode, et est même promu à un avenir très prometteur.

 

Les lignes McQueen

 

Les collections Alexander McQueen, enragées et fragiles, correspondent à un univers, avec des thématiques bien spécifiques. Des écolières malicieuses et sexy aux tailleurs à lanières en cuir défilent à l’Automne-Hiver 2002, en 2003, les pirates naufragés prennent d’assaut les podiums. En 2004 il use de l’esprit romantique et champêtre du film de Peter Weir, PicnicatHanging Rock (1975) pour habiller ses modèles. Le sac à main Novak, qui rend hommage à l’actrice américaine Kim Novak, se fait remarquer et devient dès lors l’objet fétiche que l’on retrouve dans chaque collection.

 

La collection homme d’Alexander McQueen naît en juillet 2002. La même année, un magasin éponyme ouvre ses portes à New York. L’année suivante, c’est au tour de Londres, puis Milan, et Los Angeles.

 

En 2006, la ligne jeune McQ – Alexander McQueen envahit le marché de la mode. La Maison, avec le soutien de l’industriel italien Sinv Spa, dessine une ligne denim et rebelle pour un usage plus décontracté des produits de la marque. Le perfecto et la robe à décolleté pigeonnant, inspirés directement des road movies des années 50, garantissent un dépaysement total.

 

De nombreuses collaborations

 

Ouverte à la créativité, la Maison collabore avec de nombreuses marques, qu’elles appartiennent au monde de la mode ou non. On peut citer entre autre le chapelier Philip Treacy, et le joailler ShaunLeane.  La chanteuse Björk, a fait d’Alexander McQueen sa marque préférée de robe. Elle a paradé lors de cérémonies avec une robe de mariée recouverte de perles, ou encore une robe rouge faite de plumes d’autruche, et de lames de verre, toutes griffées par la maison britannique. Enfin, Alexander McQueen a également signé un contrat avec la marque de sportwear Puma afin de dessiner des collections limitées, aux lignes haut de gamme.

 

Le 11 février 2010, Alexander McQueen se suicide dans son appartement londonien. Un tragique accident pour la sphère mode, qui se rappellera du génie de la mode comme un avant-gardiste nous ayant séduit avec ses chaussures importables, ses make-ups improbables ou ses robes futuristes.

 

La Maison Alexander McQueen est aujourd’hui synonyme également de fragrances : Kingdom, au Bois de Santal et MyQueen au cœur de fleurs blanches et de violettes de Parme. Un coup de maître pour une marque qui se distinguait déjà par son génie et son amour du renouveau.





13/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres